Point information – Coronavirus

Deux adresses mail à utiliser absolument pour nous joindre et obtenir des réponses en période de confinement :

rocroyprimaire@rocroysvp.fr pour le primaire 

rocroycollege-lycee@rocroysvp.fr pour le secondaire 

Message du 10 avril

Madame, Monsieur, Chers parents,

L’actualité nous conduit aujourd’hui à partager avec vous quelques informations concernant les décisions prises par le gouvernement pour l’organisation de la fin de l’année scolaire, les décisions prises par l’OGEC ROCROY – SAINT-VINCENT de PAUL dans le cadre du suivi des contributions des familles pour la fin de l’année scolaire et le lancement de la campagne de réinscription.

La « continuité pédagogique »

Les informations données par Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, vendredi dernier, 3 avril, ont suscité des réactions de soulagement et d’inquiétude parmi les parents de tous ces jeunes qui découvrent, comme nous tous, les premières conséquences du confinement.

Notre Ecole, actuellement « dispersée », maintient son rôle premier qui est d’apporter à chaque jeune les connaissances, les compétences, l’autonomie et tous les outils lui permettant d’envisager l’avenir qu’il espère.

Si, pendant quelques semaines, les moyens donnés ne sont plus les mêmes, si la situation de chacun – adulte ou jeune – est différente, le « projet » de l’Ecole reste inchangé.

Nous voyons bien que les inquiétudes nées des décisions gouvernementales pour cette fin d’année viennent de la nouveauté du poids accordé aux notes, à l’assiduité et à la motivation de chaque jeune.

Les notes ont toujours suscité des discussions. Dans notre dernière lettre d’informations, nous rappelions les interrogations sur la différence de notation entre les établissements, et notamment entre les établissements publics et privés.

L’impact des notes des matières « fondamentales », les mathématiques en tête, les écarts de coefficients entre les devoirs mais aussi entre les disciplines, l’utilisation – ou pas – de toute « l’échelle » des notes par les professeurs, les différents barèmes, le nombre de notes pour calculer une moyenne sont parmi les sujets qui créent le plus de discussions depuis des années.

La note est aussi, pour beaucoup, la « sanction » ou la « récompense » d’un travail effectué. Lorsqu’un devoir est compris comme une évaluation de compétences ou de connaissances, il « doit » être noté.

Lorsque Monsieur le Ministre annonce que des notes ne seront pas prises en compte dans l’évaluation générale de fin de trimestre, des émotions variées affluent. N’est-ce pas, de fait, le meilleur moment pour se rappeler que le premier rôle de la note est de donner des repères ? Comment un jeune pourrait-il mesurer ses difficultés et ses progrès s’il n’avait ce repère pour mesurer, outre la qualité du travail produit, la distance parcourue depuis la dernière évaluation ?

Les commentaires des professeurs et la note sont les meilleurs guides pour avancer, individuellement, dans le parcours collectif proposé par l’Ecole.

Et si certaines notes ne « comptent » pas dans un calcul algébrique de la moyenne, elles vont, cette année encore, compter pour le bilan du parcours de l’année.

En effet, l’évaluation de l’assiduité et la motivation du trimestre vont nécessairement reposer, pour une grande partie, sur la régularité et la qualité des devoirs rendus. Quels meilleurs outils de mesure objective pour les professeurs en cette fin de trimestre ?

Il est évident que la présence aux cours, la participation active et constructive aux échanges en classe restent des critères de mesure de l’assiduité et de la motivation mais ils ne peuvent être les seuls, surtout lorsque certains élèves n’ont pas les moyens matériels pour le faire pendant cette période de confinement.

Nous savons qu’un tel déplacement du cadre habituel des mesures inquiète parce qu’il change, sans prévenir, les règles du « jeu ».

Jusqu’ici le manque d’attention pendant les cours, les devoirs non faits ou recopiés à la va-vite dans la cour, les absences « stratégiques » à certaines évaluations (pour ne pas « faire baisser sa moyenne ») ou encore une attitude désinvolte demeuraient presque invisibles dans le parcours d’une année. Soudain, au lieu d’être relégués dans le chapitre « vie scolaire », ces comportements sont remis au centre. Alors que tout cela ne « comptait » pas jusqu’à maintenant, est-ce que ces critères qui président aux notions d’assiduité et de motivation pourraient remplacer les notes ?

L’Ecole a continuellement valorisé un état d’esprit positif, une participation active et les efforts dans la durée, elle a progressivement minimisé les postures contre-productives qui ne sont pas toujours excusables par la seule immaturité des jeunes. Le désintérêt pour l’institution « Ecole », le manque de respect envers les professionnels qui la constituent, sont aussi le reflet de ce que la société admet.

Quoi qu’il en soit, alors qu’il s’agit désormais de décider de passages dans la classe supérieure voire de l’obtention d’un examen, certains élèves s’affolent quand, heureusement, la grande majorité a raison d’être très sereine.

Faut-il continuer à faire les devoirs donnés même si la note ne « compte » pas ? Oui, bien sûr, car la note participe à la construction du parcours de l’élève, elle lui donne des repères sur ses acquis, dit ses efforts et ses progrès, mesure sa motivation à vouloir réussir. Les commentaires des professeurs complètent l’évaluation chiffrée.

C’est dans ce cadre et donc avec ces règles que les conseils de classe se tiendront, que tous les bilans annuels et trimestriels seront construits, de la 6e à la terminale.

Les élèves de terminale sont, à juste titre, ceux pour qui les changements de modalités du baccalauréat, mais aussi de recrutement dans les écoles « post-bac » et autres parcours sélectifs, ont le plus de conséquences immédiates.

Certains d’entre eux qui avaient pu croire que l’année s’était terminée avec l’envoi des dossiers pour « ParcourSup » ont raison de penser qu’il n’est pas trop tard pour se remettre, sérieusement, au travail !… L’année se terminera le 4 juillet pour tous. Qu’il y ait, ou non, une reprise des cours au lycée, tous les critères que nous venons d’évoquer seront pris en compte pour l’obtention de l’examen selon les modalités retenues pour cette session. Comme à l’accoutumée, les équipes pédagogiques seront attentives à l’ensemble du parcours de l‘année scolaire : du 3 septembre 2019 au 4 juillet 2020.

A nous, les professionnels, de travailler sur l’harmonisation des critères d’évaluation en interne et d’être attentifs et bien présents dans la construction des jurys d’harmonisation pour le baccalauréat. Tant au niveau national qu’académique, nos instances travaillent à la composition la plus juste de ces jurys.

Enfin, il nous semble utile de rappeler que le travail des professeurs vise le long terme et donc la préparation aux études supérieures. La formation que nous proposons est construite dans la durée pour que chaque jeune puisse être solidement outillé à la fin de son cursus scolaire, quelle que soit la filière qu’il envisage.

La situation créée par le COVID-19, dans le monde entier, est grave et sans précédent. Cependant, pour l’Ecole, cette étrange « parenthèse » de quelques semaines ne remet pas en question l’œuvre de construction entreprise depuis la maternelle.

Bravo et merci à tous ceux dont l’investissement indéniable et l’engagement citoyen contribuent au recul de l’épidémie et donc à un retour aussi rapide que possible dans les murs de Rocroy - Saint-Vincent de Paul !

La « continuité administrative »

Les contrats, les charges et autres engagements pris par l’OGEC, Organisme de gestion de l’établissement, perdurent comme pour toutes les autres entreprises. L’OGEC ayant le statut d’association, il ne s’agit pas ici de faire des bénéfices mais bien de gérer, le plus prudemment possible, les fonds publics et privés qui permettent à l’établissement de fonctionner.

Nous sommes donc en train de faire un état des lieux des possibilités et des méthodes de remboursement de certaines prestations (comme les voyages scolaires), d’évaluer l’impact de l’arrêt de l’exécution d’autres (dont la restauration scolaire) pour organiser de façon la plus juste et la plus rapide les remboursements des familles.

Cela demande évidemment un peu de temps puisque nous ignorons encore toutes les conséquences économiques de la situation.

Comme nous vous le disions dans notre courrier du 27 mars, nous avons déjà pu concrétiser, par des « avoirs », les repas (ou une partie des repas en fonction de l’option choisie) qui n’ont pas été pris sur le site de Pétrelle. Nous avons également pu modifier l’échéance du 5 avril, pour les familles en prélèvement, en déduisant le montant d’une échéance pour deux voyages scolaires annulés.

Nous ne sommes pas en mesure de calculer aujourd’hui les repas qui seront pris d’ici la fin de l’année scolaire, fixée au 4 juillet.

Nous savons aussi que les voyages annulés ne seront pas tous intégralement remboursés. Nous pouvons espérer que des prestations seront réalisées dans des conditions identiques l’année prochaine ou encore que, si ce n’était pas le cas, l’OGEC pourrait obtenir des remboursements conséquents.

C’est pourquoi, afin de pouvoir commencer le plus tôt possible les opérations nécessaires à la réduction des prélèvements à venir des familles concernées, et à partir des constats actuels, l’OGEC a pris les mesures suivantes :

  • Chaque repas de cantine non pris sera remboursé 5,03 € pour les élèves de l’école maternelle et primaire, et 5,40€ pour les élèves du collège et du lycée. Un premier avoir sera effectué prochainement pour les repas non pris pour les périodes du 16 mars au 3 avril, et du 20 au 30 avril 2020.
  • Les sommes versées par les familles pour les voyages scolaires et le FRAT feront également l’objet d’un avoir (déduit du solde dû sur la scolarité) à hauteur de 88 % des montants facturés ou payés.
  • Les « avoirs » sur le versement des contributions seront étalés sur toute la fin de l’année scolaire et vos échéances de mai et juin seront donc recalculées en conséquence. La régularisation des comptes des familles se poursuivra jusqu’au mois de juillet.

Comme c’est la coutume à ROCROY, confinement ou pas, les familles qui rencontreraient des difficultés particulières devront prendre contact avec Madame BRUN.

Nous évoquions également, dans notre dernier envoi d’informations la question des réinscriptions pour la rentrée 2020. La procédure de dématérialisation est désormais mise en place sur la plateforme « Ecole Directe ».

Vous recevrez donc un mail via Ecole Directe vous signalant que le document « Réinscription » est disponible dans votre espace. Vous pourrez ainsi accéder à la fiche de réinscription et la signer numériquement. Le paiement de l’acompte devra être réalisé par carte bancaire sur Ecole Directe également (dans l’onglet « Paiement en ligne »).

Les réinscriptions seront clôturées le 21 avril à minuit. Comme de coutume, après cette date, les réinscriptions ne seront plus prises en compte et nous pourrons ainsi finaliser les inscriptions des nouveaux élèves.

Les élèves des classes de CM2 (déjà inscrits en 6e) et de terminale ne sont pas concernés par cette procédure.

Nous souhaitons à tous un beau week-end Pascal !

Carole SEVETTE, Véronique BLONDEAU, Edouard POPINEL, Sarah BAERTICH, Catherine GRIMALDI, Nathalie BRUN, Nathalie ROUILLE, Fabrice BONNEL, Sakura DE RAYNAL, Etienne MIGNARD, Véronique DE WAVRECHIN

Message du mercredi 1er avril 2020

Madame, Monsieur, chers parents,

De nombreux critères président au choix d’un établissement scolaire pour ses enfants. Le quartier, l’architecture, les impressions ressenties en traversant la cour ou en parcourant les couloirs, les « odeurs d’école »…. participent de l’envie de rentrer dans la communauté éducative que l’on découvre lors du premier rendez-vous d’inscription. Aujourd’hui, nous sommes tous dispersés et vivons dans une école qui n’a jamais été aussi différente pour deux élèves d’une même classe  : espace, moyens mis à disposition, temps de récréation…

En attendant de nous retrouver, nous allons tenter de publier rapidement le projet éducatif de l’établissement que nous avons retravaillé pendant plusieurs mois depuis 2018 et ainsi nous recentrer concrètement sur ce que nous sommes et ce que nous voulons tous partager à Rocroy – Saint-Vincent de Paul.

Aujourd’hui ,chacun avance, dans les conditions personnelles qui sont les siennes, à travers cette période de confinement qui se prolonge sans que l’on puisse programmer le retour à la normale. Une nouvelle routine se met en place qui nécessite de la constance dans la créativité pour que le présent puisse s’installer pour une durée… indéterminée.

Ces difficultés sont partagées par tous. Les professeurs ont aussi des enfants, des conjoints, des familles et ont été brutalement laissés seuls, sans préparation, pour exercer un métier qui, il y a trois semaines, était fondé sur des échanges interpersonnels. Ils ne sont pas les seuls professionnels dans ce cas  mais eux sont désormais observés, « évalués » en direct, par des parents… C’est un autre axe de réflexion sur l’exercice du métier et sur la place des parents dans le travail des enseignants avec les jeunes.

La soudaineté des évènements nous conduit aujourd’hui à préparer, pas à pas, la suite de cette année scolaire.

Les vacances de printemps sont la première échéance.

Les professeurs de l’établissement ont un contrat avec l’Etat et sont donc rémunérés par celui-ci. Leur employeur, via Monsieur le Ministre BLANQUER, a rappelé que les vacances étaient un temps de repos pour tous, professeurs compris, et même dans cette période si particulière.

Les professeurs de Rocroy seront donc en vacances vendredi prochain, 3 avril au soir.

Chacun d’entre eux peut décider de donner, ou pas, des devoirs comme c’était souvent l’habitude à cette période de l’année.

Plusieurs professeurs ont déjà interrogé les élèves de leurs classes sur leur « disponibilité » pendant ces vacances et proposé de se retrouver, sans aucune obligation et pas nécessairement aux heures prévues par l’emploi du temps habituel. Les vacances scolaires sont pour tout le monde.

Si le chef d’établissement peut encourager des choix cohérents au bénéfice de tous les enfants, il n’a – pas plus que les parents – son mot à dire sur la vie privée des enseignants pendant leurs vacances.

La préparation des examens, DNB et Baccalauréat, et de l’entrée dans les études supérieures restent une priorité pour tous.

Il est certain que la multiplication des informations, venant de toutes parts, véhicule des inquiétudes à la vitesse des réseaux Wi-Fi…

A la date où nous écrivons ces mots, il n’y a rien d’officiel concernant les examens. La place du contrôle continu pour l’obtention de ces diplômes n’est, aujourd’hui, qu’une rumeur.

La France, même confinée, reste une terre de polémiques et de débats. Et ces rumeurs contribuent à nourrir les vieux combats tels que celui des notes. La notation pratiquée dans les établissements publics favorise-t-elle ces élèves davantage que celles des Ecoles privées, traditionnellement plus sévères dans la culture collective ?

Il n’est pas question ici de vous convaincre du bien-fondé de tel ou tel point de vue mais de vous informer que les enseignants sont parfaitement au courant de l’éventualité de modifications, sans préavis, des règles de sélection habituelles, tant pour les examens que pour l’entrée dans des écoles qui, jusqu’ici recrutaient leurs étudiants via des concours ou des examens.

Si l’on peut comprendre certaines inquiétudes, il n’est pas question de laisser imaginer que les professeurs de vos enfants ne travailleraient pas dans le seul objectif, partagé par toutes les équipes pédagogiques,  d’accompagner chaque élève vers l’accomplissement de son projet personnel.

Nous attendons les informations officielles du Ministère et vous les communiquerons.

Le stage des élèves de 2nde risque d’être reporté voire annulé.

Monsieur MIGNARD, Responsable de ce niveau, a informé les élèves de ces classes qu’il n’était pas nécessaire de perdre du temps, et encore moins de s’inquiéter, pour la recherche des lieux d’accueil de leur stage d’observation.

Le contexte explique évidemment qu’aucune entreprise puisse actuellement s’engager à accueillir un jeune ni même pouvoir lui envoyer une réponse par lettre ou mail.

Nous n’avons aucune information fiable concernant le calendrier de la fin de l’année, comme nous l’avons évoqué plus haut, et nous nous réservons la possibilité de reporter ou d’annuler ce stage, lorsque les conditions générales d’organisation de la fin de cette année scolaire seront claires et officiellement fixées par le Ministère de l’Education Nationale.

La préparation de rentrée 2020 va bientôt commencer avec le lancement de la campagne de réinscription.

Nous sommes en train de finaliser la méthode de réinscription de vos enfants avec l’aide des équipes d’ « Ecole Directe » afin que nous puissions dématérialiser, en toute sécurité, l’ensemble des opérations.

Nous reviendrons vers vous avec un modus operandi dès que nous serons tous prêts.

A noter aussi que les procédures AFFELNET (affectation dans les établissements publics pour les élèves de 3ème et 2nde), n’ont pas encore commencé.

Dans l’attente de vous retrouver, prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent.

Sarah BAERTICH, Edouard POPINEL, Nathalie BRUN, Carole SEVETTE, Sakura DE RAYNAL, Catherine GRIMALDI, Etienne MIGNARD, Véronique BLONDEAU, Nathalie ROUILLE, Véronique DE WAVRECHIN, Fabrice BONNEL

Message du 27 mars 2020

Madame, Monsieur, chers Parents,

Depuis quelques jours, nous vivons tous une expérience inédite à laquelle aucun de nous n’était préparé.

Chacun se retrouve confiné dans son univers et cependant, connecté au reste d’une planète, presque entièrement silencieuse. (L’air de Paris n’a jamais été aussi clair et respirable...).

Au cours de la semaine dernière, chacun s’est donc progressivement installé dans cette situation, petit à petit, cahin-caha.

Nos équipes sont fortement mobilisées pour garantir la continuité de notre mission éducative et nos élèves peuvent poursuivre leurs apprentissages dans les meilleures conditions possibles, avec de nombreuses contraintes (humaines et matérielles). Il faut donc, non sans mal, s’adapter à la situation pour que tout se déroule du mieux possible. Nous les remercions donc vivement de continuer à assurer un enseignement de la meilleure qualité possible.

Dans cette configuration totalement inédite, le rôle et la coopération des parents sont aussi devenus majeurs et nous vous remercions également pour votre investissement. Cela suscite un bouleversement sans précédent dans la vie de chacun et il faut déployer beaucoup d’énergie pour adapter sa propre organisation et son emploi du temps afin de gérer au mieux la situation selon ses propres moyens. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles…

Il est donc très important de redoubler de solidarité et de bienveillance pour qu’ensemble, nous puissions accompagner au mieux chaque enfant et que la communication et la continuité pédagogique s’effectuent dans les meilleures conditions possibles. Il faudra parfois s’armer de patience, de ténacité et de sang-froid… se montrer pragmatique, rationnel et prendre du recul !

Les circonstances appellent en effet au bon sens : les élèves doivent maintenir un rythme de travail régulier dans la mesure du possible et effectuer les évaluations demandées par les enseignants, qui sauront tenir compte avec discernement des situations particulières.

Nous devons tous rester mobilisés et attentifs pour bâtir ensemble une continuité bienveillante et productive. Nous savons pouvoir compter sur votre collaboration et vous remercions vivement pour toute l’énergie que vous déployez durant cette période.

Nos équipes organisent et assurent donc cette continuité. Pour le primaire, les communications se font par mail et les applications telles que Klassroom. L’outil principal pour le collège et le lycée est le portail « École Directe ». Les professeurs donnent leurs instructions, autant que possible, par ce biais, sur le portail « élèves » (où se trouvent les outils et fonctionnalités pédagogiques nécessaires à la bonne gestion du suivi scolaire). Parents et enfants peuvent bien évidemment solliciter les enseignants en cas de besoin par ces moyens.

D’autres ressources sont disponibles sur « ma classe à la maison » ou sur d’autres plateformes. Vous trouverez ci-dessous le lien dédié à cet effet sur notre site internet : https://rocroysvp.fr/a-la-maison-activites-et-plus.

Les équipes administratives assurent aussi la continuité de la gestion de l’établissement. Les familles peuvent formuler leurs demandes via l’adresse rocroycollege-lycee@rocroysvp.fr.

Le site internet continue à vivre. Chaque matin, vous trouverez une nouveauté via le lien https://rocroysvp.fr/le-rv-de-notre-communaute-educative.

Dans ce contexte nouveau, nous souhaitons également vous donner des informations qui peuvent lever quelques interrogations sur l’aspect financier :

Nous vous rappelons que les frais de scolarité, facturés annuellement, couvrent essentiellement le gros entretien et les amortissements des bâtiments scolaires et administratifs, l’acquisition du matériel d’équipement scientifique, scolaire, ainsi que l’ensemble des frais afférents à la Pastorale. Sur la période de l’épidémie, les continuités pédagogique et administrative étant assurées, le service n’est pas rompu. Les échéances dues par les familles sont donc maintenues.

Concernant la restauration scolaire (hormis le cas du site de Pétrelle), les repas non servis feront l’objet d’un avoir après la reprise des cours. Le détail et le montant de ces avoirs seront reprécisés ultérieurement, quand nous aurons plus de lisibilité sur la durée de la fermeture des établissements scolaires.

Pour ce qui est de la cantine du site de Pétrelle, en raison du confinement, le dossier des travaux a été stoppé et, par conséquent, elle restera fermée jusqu’à la fin de l’année scolaire. Le montant de l’avoir sera fonction du choix que vous aviez fait au moment de la fermeture :

  • Pour les familles ayant choisi le repas à l’extérieur : vos enfants seront considérés comme externe jusqu’à la fin de l’année scolaire. L’avoir correspondant a été établi cette semaine. Il sera consultable sur votre compte Ecole Directe en début de semaine prochaine. Votre échéance du 5 avril prend en compte cet avoir.
  • Pour les familles ayant choisi le pique-nique apporté par vos soins et pris au sein de l’établissement : un avoir allant du 26 février au 15 mars a été établi cette semaine et sera pris en compte dans votre échéance du 5 avril. Pour la période au-delà du 15 mars, nous attendons d’avoir plus d’informations sur la durée de fermeture de l’établissement afin de vous faire l’avoir correspondant.
  • Pour les familles ayant choisi l’option du plateau repas ou du repas pris sur le site du 106 : pas de modification pour le moment. Vous rentrez dans le cadre cité ci-dessus, à savoir qu’un avoir sera fait ultérieurement quand nous aurons davantage d’informations sur la date de reprise des cours.  Enfin, comme vous le savez, le voyage au ski pour les classes de 5ème et la classe découverte (CP- CM1) du mois d’avril ont dû être annulés. En attendant de connaître l’impact financier de ces annulations, nous avons modifié, pour les familles en prélèvement automatique, votre échéance du 5 avril.

En ce temps de confinement, nous restons à l’écoute de ceux qui rencontreraient des difficultés à honorer l’échéance du mois d’avril. N’hésitez pas à vous manifester par mail à l’adresse suivante rocroycollege-lycee@rocroysvp.fr

Nous adressons un chaleureux message de soutien aux personnes atteintes par le virus et leur souhaitons un bon et rapide rétablissement.

Nos pensées sont aussi tournées vers les soignants et tous ceux qui sont mobilisés.

Prenez soin de vous tous !

Fabrice BONNEL, Véronique BLONDEAU, Catherine GRIMALDI, Carole SEVETTE, Nathalie ROUILLE, Etienne MIGNARD, Edouard POPINEL, Véronique DE WAVRECHIN, Sarah BAERTICH, Nathalie BRUN, Sakura DE RAYNAL

Message du 24 mars 2020

Chers parents,

Vous êtes nombreux, parfois avec vos enfants, à nous rejoindre chaque matin par la prière ou la pensée à notre rendez-vous de 9h00...signe que notre communauté éducative est une belle réalité. Nous vivons confinés mais nous sommes très en lien et c'est très réconfortant. Plusieurs d'entre vous nous ont déjà envoyé leurs intentions ou leurs prières. Vous pouvez les retrouver en ligne https://rocroysvp.fr/le-rv-de-notre-communaute-educative en cliquant sur "intentions" ou "prières". Merci pour votre présence à ce rendez-vous et vos échanges !

Chacun peut partager une prière ou une intention quelque soit sa religion ou ses convictions. N'hésitez pas. C'est une façon simple de nous associer les uns les autres à ce que nous vivons et de nous découvrir d'avantage.

Vous êtes plusieurs à nous proposer de relayer l'initiative des évêques de France: ils invitent tous les Français à un geste commun le mercredi 25 mars à 19h30, à l'heure où toutes les cloches de France sonneront: ouvrir sa fenêtre et y déposer une bougie. Tout le monde est invité à se joindre à cette initiative. Ce geste sera une manière de rendre hommage avec toute la nation aux défunts, victimes du Covid-19, à ceux qui donnent de l’espoir, soignants, à ceux qui rendent possible la vie de notre pays, aux autorités mais aussi famille, amis, voisins. Ce signe manifestera notre vraie fraternité mettant de côté les divisions et notre espoir commun. "Déposer une bougie est aussi un signe d’espérance qui transcende les convictions particulières : celui de la lumière qui brille dans les ténèbres !"

Pour les catholiques, le 25 mars est la fête de l'Annonciation (l'annonce faite à la Vierge Marie par l'ange Gabriel qu'elle sera la mère du Sauveur) et ce sera une façon un peu "solennelle" de la fêter. Les évêques de France invitent en plus les catholiques à lire le récit de l'évangile de l'annonciation (saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38 - https://www.aelf.org/2020-03-25/romain/messe) et prier Marie. https://eglise.catholique.fr/espace-presse/communiques-de-presse/495268-covid-19-message-eveques-de-france-aux-catholiques-a-nos-concitoyens/

À demain 9h00 pour notre rendez-vous et à 19h30 avec une bougie!

Nous pensons à vous et vous souhaitons une belle journée.

L'équipe de direction

Message du lundi 16 mars 2020

Madame, Monsieur, chers parents,

Vous avez été nombreux ce matin à nous faire part de vos difficultés de connexion.

La situation est compliquée pour tous et nous restons mobilisés pour tenter de répondre au mieux à vos questions.

Nous ne pouvons cependant nous substituer aux prestataires pour assurer les connexions informatiques qui, et c’était prévisible, « coincent » un peu en cette première journée de confinement pédagogique.

Les professeurs et les services administratifs de l’établissement ne peuvent donc répondre à toutes les demandes concernant ce type de problème.

Il est vraisemblable que cet afflux de connexions, au niveau national, se régule avec le temps. Il faudra sans doute un peu de patience car nous n’utiliserons pas les adresses personnelles des familles pour envoyer des cours ou autre document pédagogique.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

Afin de répondre au mieux à vos attentes, nous mettons en place 2 adresses électroniques pour vos demandes :

-          une pour l’école rocroyprimaire@rocroysvp.fr

-          une autre pour le secondaire rocroycollege-lycee@rocroysvp.fr

Merci de privilégier ces moyens de communication à tout autre.

Bon courage à tous.

Bien cordialement,

La Direction

Message du vendredi 13 mars 2020

Madame, Monsieur, Chers Parents,

En raison de la situation sanitaire et afin de nous conformer aux directives nationales de fermeture des établissements scolaires à compter du 16 mars 2020, notre établissement se mobilise.

L’établissement n’accueillera plus d’élèves à partir de lundi et jusqu’à nouvel ordre.

Nous nous organisons pour que la continuité administrative et pédagogique soient assurées pendant cette période de fermeture qui peut durer plusieurs semaines.

Il est important que les jeunes gardent un rythme de travail quotidien et ne se découragent pas : l’oisiveté est une tentation de tous les jours pour un élève confiné chez lui.

Un accueil téléphonique commun aux trois sites de Rocroy – Saint-Vincent de Paul sera assuré du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00.

Les conseils de classe continuent d’être assurés par les équipes d’enseignants, cependant les élèves délégués ne pourront plus y participer. Le suivi « ParcourSup » est assuré, comme prévu, par les professeurs de terminale sur la plateforme dédiée.

Certains enseignants, présents aujourd’hui, ont déjà communiqué à leurs élèves des cours, des documents de travail, des méthodes d’échanges réguliers et continus. D’autres le feront dès lundi. L’utilisation des plateformes numériques va être nécessaire et nous vous donnerons les moyens d’y accéder.

Nous tenterons d’apporter des réponses, aussi rapidement que possible, aux questions que vous pourrez nous poser par téléphone ou via le mail de Madame LIEVAUX, secrétaire pédagogique : e.lievaux@rocroysvp.fr .

Nous vous remercions donc d’être attentifs aux messages qui vous seront transmis via l’adresse mail que vous avez donnée à l’établissement ou encore par Ecole Directe. Nous pourrons ainsi continuer à rester tous en contact.

En espérant que nous traverserons ce moment difficile dans les meilleures conditions de solidarité et de collaboration entre nous tous, nous vous assurons de l’investissement de toutes les équipes pour chacun des enfants qui nous ont été confiés.

Véronique BLONDEAU

Chef d’établissement

Retrouvez les informations et recommandations du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse pour les établissements scolaires  

et celles du ministère de la solidarité et de la santé.