Rocroy Saint-Vincent de Paul
Établissement catholique d’enseignement sous contrat d’association avec l’état – Paris
106 rue du Faubourg Poissonnière 75010 Paris
01 44 63 18 00
 

Voyages scolaires

Lycée

Voyages sportifs, culturels…

Le groupe scolaire est convaincu que la formation de la personne passe aussi par des voyages culturels tant en France qu’à l’étranger. C’est la raison pour laquelle nous visons un juste équilibre entre les apprentissages en classe et les déplacements hors établissement.
Le 16 septembre, toute la promotion de Seconde est partie pour une journée de jeux en plein air sur la base de loisirs de Pontault-Combault

Au programme, des olympiades par équipes mélangeant paintball, baby-foot humain, défis à l’élastique, tir à la corde…

L’occasion de faire connaissance avec sa classe, de se découvrir et de tisser des liens entre élèves, mais aussi avec les professeurs principaux !

Pique-nique, défis et rires pour tous sous le soleil : une journée heureuse, pour bien commencer l’année.

Après cette journée bien remplie, les élèves sont rentrés bien fatigués mais comblés par les efforts fournis !

Partir pour IKARIA, du 29 avril au 3 mai 2022 ! les Hellénistes de Terminale se sont lancés un défi cette année 2022

Ikaria s’associe aux mythes antiques, dont le premier se marque dès son nom hommage au héros éponyme : Icare aurait trouvé refuge sur cette île, après s’être brûlé les ailes… 

Partir pour IKARIA, du 29 avril au 3 mai 2022 ! les Hellénistes de Terminale se sont lancés un défi cette année 2022, lorsque la pandémie de la covid-19 s’est éloignée et permettant à nouveau la reprise de voyages scolaires, depuis trop longtemps empêchés ! Et maintenant, de vous faire part de leur expérience…

Ikaria s’associe aux mythes antiques, dont le premier se marque dès son nom hommage au héros éponyme : Icare aurait trouvé refuge sur cette île, après s’être brûlé les ailes…
Excentrée par rapport à Delos et du centre des Cyclades, Ikaria appartient à un groupe d’îles proches de la Turquie, composé de Fourni et Samos.

Après une arrivée nocturne à Ikaria, notre premier contact avec l’île se fait lors d’une randonnée, le long d’un cours d’eau, comme une remontée aux sources, qui nous fait découvrir un paysage vert, ramasser des amandes au sein d’une nature aux odeurs chaleureuses.
Les sentiers disparaissaient parfois dans la végétation et nous nous repérons grâce à une petite église semée comme un caillou blanc ou grâce à des points rouges (balises du « GR » local) un peu effacés, donnant à notre randonnée un petit air d’aventure.

Le lendemain, le monastère Theoktistis laisse tout le monde sous le charme.
Sa petite chapelle, entièrement recouverte de peintures du XIIe siècle par les moines dans les rochers et pour se protéger des envahisseurs a servi de retraite en plein milieu de la nature ; il s’agit aussi d’une cachette et d’un poste d’observation où l’on s’imagine facilement veiller toute la nuit.
Nous sommes ensuite descendus vers la plage où chacun a pu s’ébattre joyeusement avec les vagues et même, pour certains, faire quelques jolies acrobaties !

A Nas, nous avons découvert le temple d’Artemis, dont il ne reste que les fondations.
Ce sanctuaire dédié à la sœur d’Apollon, n’a pas été construit sur ce site par hasard :
un lieu extraordinaire, point de rencontre de l’eau salée et de l’eau douce et où les autochtones et visiteurs aiment à se retrouver dans l’attente de couchers de soleil, devenus réputés.
Dans un restaurant le surplombant, nous avons attendu un de ces crépuscule d’Hélios, bercés par un service de restauration un peu lent, mais d’une lenteur toute typique nous invitant à nous défaire de notre impatience.

Le dernier jour fut le jour de tous les espoirs : une fête était organisée dans un village mais le temps était incertain et celle-ci fut finalement annulée. N’est-ce pas le meilleur prétexte de revenir à Ikaria ? De participer aux danses traditionnelles,« ikariotikos », au son d’un orchestre?
Dans cette perspective, nous nous berçons des mythes associés à l’île depuis l’Antiquité… Car en plus d’Icare hébergé, elle abriterait la grotte où serait né Dyonisos… Nous comprenons mieux pourquoi l’esprit de la fête n’y a pas disparu, et s’y réveille dès le printemps, avec l’hospitalité de ses habitants, que semblent reprendre en écho, le poète William Blake : « A l’oiseau le nid, à l’araignée la toile, et aux hommes l’amitié! » PHILIA!

Du 21 au 25 avril, les Latinistes de Terminales dont certains également en Mathématiques expertes ont voyagé en Campanie en explorant différents thèmes de culture antique transversalement riches de découvertes et d’applications scientifiques

Ikaria s’associe aux mythes antiques, dont le premier se marque dès son nom hommage au héros éponyme : Icare aurait trouvé refuge sur cette île, après s’être brûlé les ailes… 

Programme prolifique en perspective et mis en valeur par l’implication constante des élèves, selon le principe de l’artefact (du faire faire pour bien comprendre) : exposés, jeu de piste, enquête policière, visites guidées…Les connaissances se trouvaient rendues vivantes par la matérialisation de mises en scène, toutes personnalisées.

L’ambiance fut excellente, les activités et visites sans trêve, jusqu’à la baie de Naples face au Vésuve, une baignade suivie d’une séance de photographies au coucher du soleil ; une dernière soirée de « l’élégance » en pendant de celle organisée au lycée, en cette veille des vacances de Printemps.

Nous retiendrons particulièrement la bonne entente, la joie et la formidable créativité dont les élèves ont fait preuve.

INFORMATION


L’ÉTABLISSEMENT EST FERMÉ
DU 13 JUILLET, 17H, AU 26 AOÛT, 9H

Pour toutes demandes d’inscriptions
et uniquement dans ce cas
merci de contacter par SMS
le 07 80 90 14 84

Nous vous répondrons
dans les meilleurs délais.

Rocroy Saint-Vincent de Paul